Pensez comme les winners !

Savez-vous ce qui différencie un.e gagnant.e d’un.e perdant.e ? C’est son état d’esprit, sa façon de penser, sa mentalité.

La mentalité et l’état d’esprit peuvent tout changer dans votre vie. Et avoir un bon état d’esprit est selon moi la chose la plus importante pour réussir dans sa vie personnelle et dans sa vie professionnelle.

J’en parle très souvent mais vos pensées influencent tout : vos actions, vos non-actions, votre forme physique, votre moral…

Alors il serait peut-être temps de regarder si vous avez le bon état d’esprit !

Les gagnant.e.s profitent à fond de ce qu’il.elle.s ont pendant que les perdant.e.s n’arrêtent pas de se plaindre de ce qu’il.elle.s n’ont pas.

Cela ne vous est jamais arrivé de vous dire « Je rêve d’avoir ce nouveau téléphone qui vient de sortir / cette nouvelle voiture / ce nouvel ensemble… » alors même que vous aviez déjà un téléphone dernière génération qui marche tout à fait correctement, une superbe voiture très confortable, ou encore un placard qui déborde !?

Alors qu’il est tout à fait normal de vouloir de nouvelles choses encore plus belles, il serait cependant temps de faire une pause, et de regarder ce que nous avons DÉJÀ. Regardez autour de vous. Oui, maintenant. Peu importe où vous vous trouvez. Quels sont les éléments pour lesquels vous pourriez être reconnaissant.e de les avoir ? Déjà, si vous me lisez, c’est que vous êtes sur un smartphone, une tablette ou un ordinateur et que vous avez internet. Avez-vous déjà pensé à la chance que vous avez d’être ainsi connecté.e au monde entier ? D’après des études « seulement » 50% de la population a accès à internet. Alors certes 50 % de la population, cela représente tout de même 3,81 milliards de personnes à l’heure où je vous parle. Ça fait pas mal de monde connecté sur la toile comme on dit. Mais pensez à toutes les AUTRES personnes qui n’ont pas accès. Pensez à la chance que VOUS vous avez de pouvoir être connecté.e instantanément et constamment. De pouvoir avoir accès aux informations, de communiquer avec vos proches, de vous intéresser à tous les sujets possibles et imaginables, de vous divertir, de vous instruire… Alors certes vous n’avez pas le dernier téléphone qui vient de sortir, mais est-ce que vous arrivez vraiment à profiter pleinement de ce que vous avez maintenant ?

L’exercice du jour, ce serait de prendre conscience de ce qui vous manque, car c’est tout de même important d’en prendre note, mais de voir si vos « demandes » sont vraiment de réels besoins ou des envies dictées par la société de consommation et l’obsolescence programmée. Si vous voulez le dernier téléphone portable, essayez de voir dans le concret ce qu’il va vous apporter de PLUS que celui que vous avez déjà. Faites un véritable comparatif avec ce que vous avez déjà. Essayez pour cela de mettre en avant tous les avantages de celui en votre possession. Vous vous rendrez compte que la plupart du temps, il peut encore amplement vous suffire et il peut même s’avérer que vous découvriez des fonctionnalités oubliées.

Mon exemple est basé sur un téléphone portable mais vous pouvez faire cela pour tout ce que vous avez dans votre vie :

  • Votre logement
  • Votre travail
  • Vos possessions matérielles
  • Vos activités
  • Vos relations

Dans absolument tous les domaines de votre vie, je suis sûre que vous pouvez refaire le point pour trouver les avantages de ce que vous avez DÉJÀ. Essayez de creuser vraiment pourquoi vous pouvez être reconnaissant.e d’avoir ce que vous avez et d’être dans votre situation.

En adoptant cet état d’esprit, vous serez beaucoup plus heureux.se dans votre vie, vous arriverez beaucoup plus facilement à profiter de la vie et de ce qu’elle vous offre et vous pourrez surtout tirer le maximum de tout ce qui est à votre portée. C’est l’état d’esprit des gagnant.e.s, des vainqueur.e.s et des champion.ne.s !

Les perdant.e.s se focalisent sur ce qu’il.elle.s ne savent pas faire pendant que les gagnant.e.s se focalisent sur ce qu’il.elle.s savent faire.

On entend souvent dire qu’il est important de travailler sur ses faiblesses pour pouvoir avancer. Encore une fois, l’apprentissage scolaire tel qu’il est actuellement ne nous aide pas du tout à changer cet état d’esprit. A l’école, si vous étiez nul en maths mais très bon en histoire-géo, on vous faisait prendre des cours de rattrapage en maths. En revanche, on ne vous faisait pas spécialement prendre des cours pour vous améliorer encore plus dans cette discipline où vous excelliez, l’histoire-géo.

Personnellement, je trouve cela très dommage. Tout le monde n’a pas les mêmes affinités pour les différentes matières scolaires, puis plus largement pour les différentes activités et compétences demandées dans notre monde actuel.

Je suis complètement d’accord qu’il est important de tester au départ, de regarder quelles sont les compétences globales que vous avez, celles où vous excellez, celles où vous êtes nul.le, celles que vous n’aimez pas et celles que vous adorez.

Il n’y a aucun intérêt à vous focaliser pour améliorer une compétence en particulier, si celle-ci ne vous intéresse pas et que vous êtes particulièrement nul.le à cela. Je suis persuadée que vous pourrez trouver quelqu’un de beaucoup plus compétent.e et qui fera le travail avec plaisir même. C’est tout l’intérêt de la diversité des personnalités que nous avons dans ce monde ! Alors profitons-en.

Si votre talent, c’est de faire de la cuisine et que vos compétences en marketing sont déplorables, alors si vous voulez vous lancer dans un métier autour de la cuisine, il serait sûrement préférable d’embaucher quelqu’un pour vous faire la partie marketing et de vous concentrer sur la partie cuisine, quitte à faire des formations pour vous améliorer sur vos faiblesses dans CE domaine à proprement parlé, par exemple comment réussir un merveilleux caramel beurre salé (et maintenant que vous savez faire, vous pourrez m’en envoyer 2 ou 3 bocaux !!! Merci ! 😉 ).

Les perdant.e.s vont toujours se dire « Je ne sais pas faire ceci ou cela » ou « Je ne peux pas faire cela car je ne suis pas assez [compétent.e / riche / expérimenté.e…] »

C’est cette mentalité que vous devez arrêter. Vous devez cesser de vous focaliser sur ce que vous ne savez ou ne pouvez pas faire aujourd’hui. Les gagnant.e.s, eux.elles se focalisent sur ce qu’il.elle.s savent faire pour le faire encore mieux ! Il.elle.s savent très bien que c’est dans ces domaines-là qu’il.elle.s arriveront le mieux et le plus rapidement à avancer. Alors il.elle.s laissent de côté leurs faiblesses et travaillent sur leurs points forts.

Si vous êtes arrivé.e là où vous en êtes actuellement, c’est que vous avez des compétences, vous avez des talents, vous savez faire de nombreuses choses et je suis sûre que vous avez également une idée de ce qui vous plaît ou pas de faire.

Donc dans le meilleur des cas, essayez de déléguer le plus possible les tâches qui requièrent des compétences que vous n’avez pas du tout, ou que vous n’aimez pas. Cela vous laissera ainsi le temps pour faire des tâches sur lesquelles vous excellez et vous aurez beaucoup de valeur ajoutée à apporter sur ces éléments-là.

Si vous n’avez pas la possibilité de déléguer, alors ne perdez pas trop de temps dessus. Faites le minimum requis avec les compétences que vous avez à disposition mais n’essayez pas à tout prix de devenir un.e expert.e si cela ne vous intéresse pas et que cela n’a pas plus d’intérêt que cela pour votre projet.

Pour résumé, à partir d’aujourd’hui :

  • Focalisez-vous sur ce que vous avez déjà et essayez d’en tirer le maximum
  • Concentrez-vous sur ce que vous savez faire et gagnez en compétence dans les domaines d’intérêt
Crédit Photo Matheus Ferrero sur Unsplash

3 Replies to “Pensez comme les winners !”

  1. Merci pour ta recommandation !

    1. Merci 🙂 Ravie de pouvoir vous faire avancer !

  2. Excellent conseil Camille. Merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.