Êtes-vous plutôt un Satisfaiseur ou un Maximizeur ?

Une étude très intéressante porte sur notre approche dans la manière de faire des choix. Vous la trouverez ici (en anglais).

Définitions

Un « satisfaiseur » va réussir à faire son choix à partir du moment où il aura trouvé une option qui correspond aux différents critères qu’il avait et qui va donc le satisfaire. Il sera content de son choix.

Un « maximiseur » veut prendre LA meilleure option qui existe. Il va donc faire en sortes de regarder toutes les options qui se présentent à lui pour choisir par comparaison, la meilleure offre, celle qui est vraiment au-dessus des autres.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le satisfaiseur n’est pas quelqu’un qui se contente de peu. Il peut tout à fait avoir des critères très élevés, mais si le premier appartement qu’il visite correspond à tous ses critères d’achat, alors pour lui, il n’y a pas de raisons d’en visiter d’autres. Celui-là est suffisant et il sera entièrement satisfait de son choix puisque celui-ci remplit les conditions et les critères de départ.

Un maximiseur, vous l’aurez deviné, va dépenser une énergie folle et perdre un temps monstrueux, à éplucher toutes les offres qui existent sur le marché. Et le problème, c’est qu’à l’heure d’internet et de l’information de masse, les options, il y en a pléthore et il n’arrivera JAMAIS au bout. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, en plus de perdre ce temps et cette énergie, il ne sera jamais vraiment satisfait de son choix, car comme il n’aura malheureusement pas pu voir TOUTES les offres existantes, il se dira toujours qu’il est en train de rater une opportunité de dingue. Il sera angoissé car il n’aura peut-être pas pris LA meilleure option.

Alors, et vous, êtes-vous plutôt un satisfaiseur ou un maximiseur ?

Si vous êtes un satisfaiseur, il y a de grande chance que vous soyez plus heureux que votre collègue maximizeur. En effet, la science nous raconte qu’en terme de bien-être, de bonheur et de satisfaction, les maximizeurs sont bien moins lotis que leurs amis satisfaiseurs. Et cela me semble logique, puisque les maximizeurs sont incapables de se satisfaire de leurs choix et qu’ils cherchent la perfection (mais rappelez-vous, la perfection n’existe pas, même dans les options !). Ils seront moins heureux car ils auront également beaucoup plus de regrets, regrettant sans cesse leurs décisions car il existe sûrement un meilleur partenaire ailleurs, un meilleur job, ou une meilleure offre d’appartement. Ils ont, de plus, tendance à se comparer aux autres et donc à ne pas se satisfaire de leur situation car ils arriveront toujours à trouver quelqu’un qui aura une meilleure situation, qui passera de meilleures vacances, qui aura une plus jolie voiture… Encore une fois, rappelez-vous que pour être plus heureux, la seule personne avec qui vous devez vous comparer c’est vous hier !

Comment faire pour être plus heureux quand on est un maximiseur ?

Pendant une bonne partie de ma vie, j’ai été une maximiseuse :

  • Pour choisir une école, je devais lire TOUTES les brochures qu’il y avait à TOUS les stands du forum,
  • Pour réserver mes billets pour les vacances, je feuilletais TOUS les catalogues, et je faisais une étude comparée sur l’ensemble des excursions,
  • Pour acheter un nouvel ordinateur, je passais des heures et des heures sur internet à regarder chaque proposition

J’ai perdu un nombre d’heures considérable et une énergie de dingue. Tout cela pour au final, ne pas vraiment être sûre que j’avais fait le bon choix.

C’est Gretchen Rubin dans son article sur ce sujet qui m’a vraiment fait changer ma vision des choses. Petit à petit, j’ai changé et je suis maintenant une « satisfaiseuse » plus que satisfaite et bien plus heureuse.

Je suis maintenant capable quand je cherche de nouvelles chaussures par exemple, de rentrer dans le premier magasin, d’y voir mes chaussures idéales et de repartir avec car elles remplissent mes critères. Hop, une seule paire de chaussure essayée. Je suis d’autant plus heureuse, que le plus je passe de temps LOIN des magasins, mieux je me porte !! C’est un réel gain de temps, d’énergie et je profite encore mieux de mes choix.

Voici donc mes conseils pratiques si vous avez plutôt une tendance maximiseur :

Définissez votre option idéale, en faisant votre liste de critères :

En ayant une réelle idée de votre option idéale (et là, je parle de tous les domaines : une voiture, un téléphone, un travail, un séjour de vacances, un appartement, et même un partenaire…), vous saurez beaucoup plus facilement reconnaitre quand une opportunité se présentera si elle correspond à vos critères. Et comme la perfection n’existe pas, il va falloir mettre différents critères :

  • Indispensables : ces critères-là sont non négociables, si l’option ne les a pas, NEXT !
  • Appréciables : s’ils sont présents c’est bien, mais sinon on peut s’arranger. Vous pouvez par exemple vous dire que sur les 6 critères définis comme appréciables, il faut en cocher au moins 3. (c’est un exemple, comme toujours, à vous de juger.)
  • Optionnels : si vous réussissez à avoir ces critères-là, alors vous n’aurez plus le droit de vous plaindre pendant les 3 prochaines semaines ! Et je vous jure que pour certains, ça peut être un vrai défi !!
  • Et votre gamme de prix si c’est pour un achat : c’est important de savoir à l’avance quel prix vous être prêt à mettre, même si celui-ci peut s’affiner au fur et à mesure de vos recherches car vous aurez une meilleure connaissance réelle du marché.

Appuyez-vous sur les recherches des autres et les experts :

Alors cela, je le fais tellement que je ne sais pas si les gens autour de moi s’en rendent compte :

  • J’ai besoin d’un bon ostéopathe pour mon dos ? Petite annonce à mes amis, et j’ai toujours plein de réponses. Je n’ai plus qu’à choisir l’une d’entre elles.
  • Je dois m’acheter un nouvel ordinateur ? Je me fie aux conseils de mon ami expert dans le domaine qui m’aura déniché l’offre idéale (car je lui aurai auparavant fourni ma liste de critères, bien évidemment)
  • J’ai envie d’un petit restau sympa pour ce soir ? Pareil une demande sur Facebook et hop, le tour est joué.

Vous avez forcément des personnes autour de vous qui ont DÉJÀ fait les recherches dont vous avez besoin, ou qui s’y connaissent tellement mieux que vous dans le domaine, qu’en 5 minutes ils sont capables de vous sortir l’offre que vous auriez mis 3h à trouver.
Vous avez un réseau, alors profitez-en ! Vos amis, vos connaissances sont vos meilleurs alliés quand il s’agit d’avoir de bons conseils. Alors oui, c’est vrai, parfois, ils n’auront pas les mêmes goûts que vous, et leur option ne sera pas la meilleure pour vous. Mais personnellement, ce n’est pas arrivé souvent. Le temps et l’énergie que j’ai gagné en me fiant aux conseils de mes amis, a été tellement plus important que celui j’ai perdu avec des opportunités qui ne me correspondaient pas.

Et la réciproque est vraie. C’est-à-dire que je sais être de très bons conseils quand on me demande, un restau, un spécialiste, un théâtre, une entreprise, un pays à visiter…
Partagez les informations pour que tout le monde en profite.

Fixez-vous une limite de temps et/ou de nombre d’offres pour prendre votre décision :

Si vous souhaitez tout de même faire des recherches vous-mêmes, alors je vous conseille vivement de vous mettre une limite. Car étant maximiseur, si vous n’avez pas de limite alors vous allez pouvoir chercher la meilleure offre pendant des jours et des jours. Il faut alors que vous passiez un pacte avec vous-même :
• Soit vous vous dites : ok je me donne 3h / 3 jours / 3 semaines / 3 mois (selon l’importance de la décision) pour trouver la meilleure offre parmi toutes celles que j’aurai trouvées.
• Soit vous vous dites : quand j’aurai trouvé 5 / 10 / 15 offres, je m’arrête et je choisirai la meilleure

Alors, c’est comme tout, soyez réaliste et soyez « fair-play » : jouez le jeu. Car si vous vous dites « alors quand j’aurai 100 options, je pourrai acheter mon nouveau sac à main » cela ne va pas vous aider à perdre moins de temps et à être plus heureux.

Fixez-vous une limite réaliste et compatible avec votre prise de décision, et respectez-la !

Une fois que votre choix est fait, lâchez prise, soyez satisfait et profitez !

Vous avez enfin fait votre choix ! Il est temps alors d’aller de l’avant, de ne plus regarder en arrière si vous allez manquer une offre irrésistible, et il est surtout temps d’en profiter !

Votre décision s’est finalement portée sur CETTE option-là. Elle répond à la plupart de vos critères, qu’elle soit issue de vos recherches ou des conseils de votre réseau, c’est maintenant votre choix. Alors assumez-le et profitez-en.

Lâchez prise, n’ayez aucun regret. Et soyez heureux avec ce que vous avez maintenant.
La décision que vous prenez sera toujours la meilleure à l’instant t.

Et rien ne vous empêche de changer d’avis d’ici quelques années. Rien n’est immuable. Tout change.

Donc pour être plus heureux en tant que maximizer :

  • Définissez votre option idéale avec la liste des différents critères
  • Utilisez les conseils de votre réseau
  • Fixez-vous des limites (de temps ou de nombre d’offres)
  • Surtout : assumez vos choix, profitez et lâchez prise.
Crédit Photo Matt Briney sur Unsplash

2 Replies to “Êtes-vous plutôt un Satisfaiseur ou un Maximizeur ?”

  1. Youpiie !!! Je suis un satisfaiseur !!! Merci Camille, excellent conseil. Je sais à qui je vais donner le lien de cet excellent article….

    1. Merci Angelo ! bienvenue au club alors ! 🙂 n’hésite à pas transférer l’article en effet, s’il peut servir à quelqu’un d’autre j’en serais ravie.

Laisser un commentaire