La seule personne avec qui vous devez vous comparer, c’est vous !

Vous aimez la compétition ? Vous adorez vous comparer avec vos collègues ?

Comparer vos performances avec les personnes qui sont dans votre cours, dans votre niveau peut éventuellement avoir des effets bénéfiques. En effet, cela peut vous permettre de vous motiver. Le challenge de dépasser vos partenaires peut ainsi vous faire progresser pour vous dépasser.

Mais malheureusement, bien souvent on a tendance à se comparer à des personnes qui n’en sont pas au même niveau que nous, qui n’ont pas le même parcours, qui sont bien plus avancés que nous. Et alors là, la comparaison n’est pas bénéfique et ne peut qu’être négative pour vous, vous faisant ainsi croire que vous n’atteindrez jamais ce résultat-là (Surtout si Robert s’y met aussi…)

De plus, aujourd’hui, les réseaux sociaux ne nous aident pas, car nous sommes en permanence au contact d’informations sur la réussite des autres (uniquement la réussite hein… car c’est important de ne montrer que les bons côtés sur Facebook par exemple… :/ ). Mais que savons-nous de leur parcours pour en arriver là ? Avez-vous en tête les nombreuses heures de préparation que cette personne a dû faire pour en arriver là ? Avez-vous accès à tous les échecs auxquels cette personne a dû faire face ? Avez-vous conscience des efforts qu’il a fallu pour que cette fois-ci elle réussisse ?

En général, vous n’avez pas accès à tout cela.

Et quoi qu’il en soit, même si la personne est dans votre cours, dans votre niveau, elle n’aura jamais exactement les mêmes compétences que vous, elle ne fournira jamais exactement les mêmes efforts que vous, etc…

Alors à quoi bon se comparer à quelqu’un d’autre ? Il faut comparer ce qui est comparable.

C’est la raison pour laquelle, je souhaiterais qu’à partir d’aujourd’hui, la seule personne avec qui vous vous compariez : ce soit vous-même comme vous étiez hier !

En prenant comme référence votre moi d’hier, vous aurez une réelle idée de votre progression. Vous serez en mesure de dire si oui ou non vous avez progressé, si vous avez atteint vos objectifs (Comment cela vous n’avez pas encore fixé vos objectifs ??), si vous avez atteint un palier…

Vous seul êtes en capacité de dire si oui ou non vous avez fait des progrès. Ce n’est à personne d’autre de juger de votre parcours. Personne n’est au courant de votre histoire, des évènements dans votre vie, de votre ressenti, des efforts que vous mettez en place…

Dans n’importe quel domaine, il y aura toujours des gens plus doués, plus forts, plus avancés que vous. Et c’est normal. Mais sachez également qu’il y aura toujours des gens moins doués, moins forts et moins avancés que vous. Et ceux-là, lorsqu’ils vous regardent achever votre compétition de kravmaga, ils se disent « Whaou !! Comme j’aimerais avoir son niveau ! »

Exercice pratique pour arrêter de vous comparer aux autres :

1ère étape : Prise de conscience (comme la plupart du temps)

Pour vous aider dans cette démarche, essayez de voir sur une semaine, quels sont les domaines où vous vous comparez le plus (business, sport, danse, jeu vidéo, beauté, intelligence, une aptitude en particulier… vraiment tout)

Notez dans votre petit carnet (vous savez le petit carnet/ou l’appli de votre téléphone, qui vous suit partout, pour noter vos idées, vos critiques envers vous-même, mais aussi votre gratitude et tous les bons moments que vous avez passés). Je disais donc, notez dans ce petit carnet, chaque fois que vous vous dites :

  • Il en a de la chance lui de partir en vacances 3 fois par an. Moi, si j’arrive à partir une semaine déjà c’est bien.
  • Elle a réussi à passer chef de projet. Si seulement je pouvais devenir chef de projet.
  • Il a encore gagné un tournoi de tennis ! j’en reviens, je n’ai toujours pas dépassé le niveau 30/4
  • Elle est de plus en plus belle, je pense qu’elle a encore perdu du poids. Et moi avec mes 6 kg en trop…
  • Etc…

L’idée c’est de savoir exactement les différents points où vous vous comparez aux autres. Vous enviez quelqu’un pour quelque chose que vous n’avez pas? Qu’est-ce que qui vous empêche de l’obtenir ? Si vous le voulez, vous pouvez tout obtenir. Cela ne tient qu’à vous.

2ème étape : Votre état de départ, vos valeurs de référence

Une fois que vous avez une bonne idée des domaines, des points sur lesquels vous vous comparez le plus aux autres, ces différents points doivent vous permettre de vous fixer des objectifs personnels.

Et ça commence par prendre « une photo » d’où vous en êtes actuellement. Vos compétences, votre niveau, votre avancée… Essayez le plus possible d’avoir des mesures précises. Elles constitueront vos valeurs de départ de référence. Elles vous permettront alors de VOUS COMPARER !!! Avec vous-même cette fois-ci.

Notre objectif dans la vie, ce n’est pas d’être meilleur que Pierre, Paul, Jack mais bien d’être la meilleure version de nous-même, et donc d’être meilleur que notre « nous » d’hier !

3ème étape : vous fixez vos objectifs

Pour cette étape, je vous laisse voir l’article complet pour vous fixer vos objectifs.

4ème étape : Votre évaluation régulière

L’idée pour avoir une bonne idée de votre progression c’est de vous évaluer régulièrement. Ça peut être toutes les semaines ou tous les mois, selon votre vitesse de progression et vos efforts. Mais il faut que ce soit régulier pour savoir si vous êtes dans la bonne direction. Fixez-vous un rendez-vous « Comparaison avec moi-même » dans votre agenda. Mesurez votre état à l’instant t avec les données que vous avez choisies et mesurez ainsi votre progression depuis le départ avec vos valeurs de référence mais aussi avec la fois précédente.

N’est-ce pas plus agréable et plus utile de se comparer à quelque chose de comparable sur lequel en plus vous avez une grande influence étant donné que vous êtes 100% responsable de vos actions ?

Alors c’est parti,

  • On devient conscient du nombre de fois où on se compare aux autres et sur quels points en particuliers.
  • On prend nos valeurs de référence, notre point de départ.
  • On fixe nos objectifs personnels.
  • Et on se compare chaque semaine à notre ancienne version de nous-même pour voir notre évolution.
Crédit Photo Austris Augusts sur Unsplash

2 Replies to “La seule personne avec qui vous devez vous comparer, c’est vous !”

  1. Il est vrai que les réseaux sociaux ne publient que nos réussites. Dommage ! Il y a beaucoup à apprendre de nos échecs. Encore faut-il avoir l’humilité de les publier.
    Merci Camille ! Beau sujet. J’en prend de la « graine » et continue ainsi.
    A bientôt

    1. Merci à toi. Je suis complètement d’accord ! Il y a tellement à apprendre de nos échecs et des échecs des autres aussi. Mais oui, comme tu le dis si bien, encore faut-il avoir l’humilité de les publier ! A nous de montrer l’exemple. A bientôt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.